ROsIE Malek-Yonan
ROsIE Malek-Yonan

SEYFO - LE GÉNOCIDE CONTINUE : «Décès d'un archevêque assyrien catholique en Irak»

Par Rosie Malek-Yonan

Traduction Louise Kiffer

Los Angeles (AINA) -- Alors qu'il sortait de la cathédrale du Saint Esprit de Mossoul, le 29 février 2008, des hommes armés ont enlevé l'Archevêque Mgr Paulos Faraj Rahho, tuant son chauffeur et ses deux gardes du corps. Douze jours plus tard, l'Archevêque enlevé a été trouvé mort, enterré dans une tombe peu profonde près de Mossoul.

La condamnation générale du meurtre de l'Archevêque âgé de 65 ans s'est répercutée dans le monde entier. Du Prince Hassan Bin Talal de Jordanie au Pape Benoît XVI, l'expression de l'indignation a été entendue. On ne manque pas de déclarations des divers groupes assyriens, chaldéens et syriaques, ni de personnalités et de journalistes. Différents groupes chrétiens de par le monde ont également prêté leurs voix pour soutenir les Chrétiens d'Irak. L'histoire du décès de l'archiprêtre Rahho qui s'est répandue ces deux dernières semaines atteste clairement de la fureur provoquée.

Le pape Benoît XVI a prononcé une requête urgente lors de son sermon de dimanche de cette semaine pour arrêter les massacres en Irak. Est-ce qu 'un appel abstrait à la paix en Irak va apporter un changement ? Est-ce qu'un cri du Pape "Assez de violence en Irak" va arrêter les brutalités. Ou est-ce que les paroles du Pontif vont s'évanouir dans l'oubli lors du sermon au Vatican de dimanche prochain ? Le Pape a déjà lancé de tels appels dans le passé, mais ils sont restés sans réponse.

Est-ce que le gouvernement US s'est inquiété suffisamment vite et activement du sort de l'Archevêque Rahho qui luttait pour sa vie aux mains des ravisseurs, lui qui avait précisé qu'il souffrait d'un problème cardiaque et dépendait d'un médicament pour sa survie, alors qu'il en était privé par ses ravisseurs ?

Manifestement, le scandale n'était pas suffisant pour inciter le gouvernement US à prendre des mesures immédiates alors que l'Archevêque était retenu pour une rançon.

Mais que se serait-il passé si un Américain, un Européen ou un Israélien avaient été enlevés pour rançon ? Le monde aurait-il réagi différemment ?

Seule et abandonnée, la nation chrétienne assyrienne déclinant rapidement en Irak est condamnée à se défendre elle-même alors qu'elle est soumise à une terreur quotidienne. Désarmée et isolée, cette petite nation ne peut pas lutter contre ce terrorisme extrême dont son peuple est la cible. Les minorités chrétiennes d'Irak ne peuvent même pas frapper leurs agresseurs en représailles. Ces attaques systématiques et violentes sont maintenant devenues un réel génocide contre les Assyriens, le peuple indigène d'Irak qui comprend les Chaldéens, les Syriaques, et tous les autres Chrétiens.

Malgré les millions de dollars investis dans la guerre d'Irak et leur machinerie guerrière sophistiquée, les US n'ont pas endigué le conflit qui a envahi les champs de bataille d'Irak depuis 2003. Comment donc une petite minorité sans armes et sans protection et sans fonds ni armements pourrait-elle espérer survivre dans de telles conditions ?

Après plus de quatre années d'attaques délibérées sur la population chrétienne d'Irak, il semble qu'il y ait "un scandale momentané" à propos du décès de l'Archevêque. Mais de temps en temps encore nous avons été témoins de l'émergence "d'un scandale momentané" qui échoue sur un coup de tête...

A chaque attaque sur les Chrétiens d'Irak, je demande : Est-ce que cela va être le point final pour les Assyriens?

On jette une ombre sur le meurtre systématique et ciblé d'innombrables et autres innocents chrétiens en Irak.

En juin 2006, mon gouvernement américain, le même gouvernement qui a attaqué l'Irak, m'a invité à témoigner sur le Capitol Hill au sujet de la persécution des Assyriens en Irak depuis 2003. Il y avait une lueur d'espoir dans l'air. J'ai témoigné du "scandale momentané" de la part des membres du Comité du Congrès, du 109ème Congrès où j'avais été présente auparavant. Mon témoignage fit même verser des larmes à la Représentante Betty Mac Collum.

Le "scandale momentané" a duré assez longtemps pour que le membre du Congrès Christopher Smith visite l'Irak et rencontre les Chrétiens assyriens, y compris Pascal Warda, ancien ministre du gouvernement provisoire irakien, et remette mon rapport aux Officiels US en Irak.

Persuadée que c'était un homme de parole, j'ai depuis considéré C. Smith comme responsable de sa promesse sur le rapport lorsqu'il m'affirma : "Je vous remercie pour ce témoignage remarquable. Je veux juste que vous sachiez que vous avez précisé que personne ne réagissait, pour régler ce problème avec notre propre gouvernement et les autres partenaires de la coalition, spécialement les Irakiens. Votre témoignage sera utilisé. Je peux vous en assurer, et j'essaierai de rectifier les choses".

Mais malgré cela, même si les atrocités commises contre les Assyriens Chrétiens aient été portées à l'attention de Washington, et que mon rapport ait fait le tour du Congrès, lorsque Christopher Smith revint sur la "scène du crime" il n'arriva pas à réduire les violences perpétrées contre les Assyriens d'Irak. Au contraire, la brutalité monta en flèche dans une folie incessante tandis que l'Occident continuait à fermer les yeux. La promesse d'espoir s'évanouit.

De 2003 à 2008, 48 églises ont été attaquées, bombardées, incendiées et détruites. En janvier 2008, 7 attaques simultanées ont eu lieu envers des églises et des monastères, les enfants assyriens ont perdu leurs parents et le clergé assyrien ses prêtres et ses membres. Des Assyriens ont été enlevés pour une rançon, et assassinés. Des jeunes gens assyriens ont été crucifiés. Des femmes et des jeunes filles violées. Des hommes et des petits garçons assyriens ont été torturés ; des enfants brûlés vifs ; des Assyriens menacés. Les terres et propriétés confisquées. Les affaires anéanties. L'émigration forcée et l'exode à grande échelle hors d'Irak a atteint 2000 Assyriens par jour. Les Musulmans menaçaient : "convertissez-vous ou mourez !". L'islamisations forcée des Chrétiens assyriens avait lieu contre paiement d'une taxe, une pratique qui relève d'une ancienne pratique islamique. Malgré tous les crimes contre les Assyriens en Irak, cette petite nation a continué à rester pacifique, patiente et tolérante, témoin de sa propre disparition par un nettoyage ethnique des temps modernes, avec la pleine connaissance des Etats Unis et des Forces de coalition se rendant ainsi complices de ces crimes.

Aujourd'hui, le Génocide assyrien en Irak rappelle le génocide ottoman de 1914-1918, où en Turquie et au Nord-Ouest de l'Iran les deux tiers de cette nation furent exterminés. Les complices silencieux de ces crimes furent très nombreux....

Le message "partez ou mourez" délivré régulièrement aux Assyriens d'Irak par les Musulmans nous rappelle quotidiennement l'instabilité que les Etats Unis ont créée pour cette nation chrétienne. ..Cette ancienne civilisation va sans doute disparaître...

Le simple fait que lorsque les US, nation Chrétienne, ait attaqué l'Irak a été considéré comme une attaque contre l'lslam. Les Chrétiens assyriens d'Irak, ainsi que les autres religions diverses, sont devenus une cible contre les envahisseurs chrétiens de l'Occident. La réticence, de la part des US à sauver les minorités chrétiennes d'Irak peut provenir du simple fait que les Irakiens musulmans allaient considérer cela comme "l'US aide les siens". Est-ce là la raison pour laquelle le gouvernement US a choisi de ne pas s'occuper de ce désastre embarrassant ?

Ce ne sont pas les Chrétiens d'Irak qui ont commencé la guerre en Irak. Aujourd'hui, ils sont dans la ligne de feu, alors que l'US continue à esquiver la tragédie humaine du génocide dont elle fut directement responsable quand le Président Bush a ordonné en premier d'attaquer l'Irak.

Les actions du gouvernement US ne sont rien moins qu'irresponsables. Pourquoi les Assyriens devraient-ils payer le prix de cette guerre par tant de lourdes pertes ? Ces pertes ne seront jamais récupérées.

En tant que citoyenne américaine et assyrienne, je suis scandalisée par la dureté de mon gouvernement qui a mis ainsi dans le pétrin la nation assyrienne. Si l'intention de l' US est de continuer à agir comme s'il n'avait pas remarqué ce problème, alors, avant de se laver complètement les mains pour le chaos qu'il a créé premièrement au Moyen Orient, il doit entraîner et bien armer les Chrétiens assyriens afin qu'ils puissent combattre et faire face aux attaques quotidiennes. Deuxièmement, il est impératif que les gouvernements US et irakien s'occupent immédiatement du problème assyrien de la même manière qu'ils se sont occupés des Kurdes en 1991, en établissant une "zone de sécurité assyrienne". Avec l'aide des Nations Unies, la prospérité de cette région pourra progressivement voir le jour, et peut-être que les Assyriens pourront de nouveau devenir une nation prospère par leur propre capacité, aussi bien que les Kurdes.

Publié sur ArmeNews le 23 mars 2008

©2008 Rosie Malek-Yonan. All Rights Reserved.

Le livre de Rosie-Malek Yonan "The Crimson Field" (le Champ Pourpre) porte sur les problèmes concernant les Assyriens, et insiste particulièrement sur le Génocide assyrien et les massacres des Assyriens d'aujourd'hui en Irak depuis l'invasion menée par les US en 2003. Le 30 Juin 2006, l'auteure a été invitée à témoigner sur le génocide et la persécution des Assyriens en Irak par les Kurdes et les Islamistes. Elle fait partie du Conseil du Centre Seyfo.

Merci à Rosie Malek-Yonan de nous avoir adressé ce texte.

Published: Assyrian International News Agency (USA, 18 March 2008) - Christians of Iraq (USA, 18 March 2008) - Tebayan (Syria, 23 May 2008) - ABC National Radio, Australia (Australia, 19 March 2008) - Hujada (Sweden, 20 March 2008) - ArmeNews (France, 28 March 2008)

ROsIE Malek-Yonan
Puchase-TheCrimsonField
BACK TO ARTICLES
FAMILY TREE EVENTS BIOGRAPHY PRESS ARTICLES BOOKS GALLERY CREDITS PURCHASE HOME ACTOR LINKS CONTACT AUTHOR ABOUT VIDEOS Puchase-TheCrimsonField